Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Gastronomie et Bière/Les soeurs trappistines de Belval - Fromage à la bière

Les soeurs trappistines de Belval - Fromage à la bière

27/04/2005 - Lu 14465 fois
Les soeurs trappistines de Belval - Fromage à la bière S'ils sont nombreux à l'apprécier pour le rayonnement spirituel qui s'y dégage, ils le sont tout autant pour le petit trésor qui s'y trouve. Mais du hameau de Belval, cependant....rares sont ceux qui en font "tout un fromage". Au grand dam des soeurs trappistines, d'ailleurs.

Abbaye de BelvalTomber sur un tel havre de verdure et de repos à pareille époque, c'est une chance. Une opportunité qu'on se passe bien de faire connaître, si ce n'est à ses proches. Un endroit qu'on conserve un peu pour soi, en fait. Tout y est si beau, si calme, si reposant. Mais tout y est si bon, aussi. Et c'est bien là le coeur du problème. Enfin, pour les dames de l'abbaye.

Soeur Madeleine, "l'économe", le concède volontiers, d'ailleurs. Que ce soit pour le Trappiste (nature ou à la bière) ou pour le Ternois, "le problème, dit - elle, c'est que les gens nous oublient".

trappistineAlors, il a beau être bon, très bon même, leur petit trésor de fromage, "et c'est pour ça qu'il dure !", il n'en demande pas moins qu'on parle de lui. Encore et toujours. Que les promeneurs préservent "leur" lieu est une chose. Mais que le fromage de l'abbaye vienne à ne plus assez faire parler de lui, c'en est une autre, qui ne doit pas manquer de tracasser les Cisterciennes. Les soeurs ont beau "échanger" avec leur environnement, elles ont beau avoir été "obligées d'évoluer" pour éviter qu'il y ait "trop de décalages", si leur production , demain, venait à alimenter un peu moins de tables dans la région, alors là...ce serait la catastrophe !.

"La fromagerie, concède soeur Madeleine, c'est notre principal gagne - pain". Que ce soit l'hôtellerie, "pour les personnes qui souhaitent se retirer et qui peuvent participer à la prière". ou les Pierres Blanches, un bâtiment plus particulièrement destiné "à l'accueil des groupes de jeunes". Ces deux autres activités ne peuvent suffire pour vivre. D'où l'obligation pour soeur Madeleine et soeur Anne-Bénédicte, "chargée de l'affinage", de maintenir coûte que coûte le niveau de la production (44 tonnes par an). Sachant , bien entendu, que cette production ensuite, "il ne suffit pas de l'écouler, il faut surtout la vendre !".

trappistine belvalPour cela, les deux soeurs ont donc tissé un réseau commercial à l'échelle de la région. Auprès des grandes surfaces -"nous traitons directement avec des centrales d'achats"- mais aussi des "crémiers du Pas - de - Calais". et quelques "ambulants" du secteur. Leur magasin, sur place à Belval et "dans lequel on trouve les produits d'une trentaine d'autres abbayes", est aussi un endroit important. Car "il y a du passage" chez elles, à Belval. Mais aussi parce qu'on peut y trouver d'autres produits du secteur. Et "l'entraide", justement, c'est une chose à laquelle on attache une importance toute particulière du côté de l'abbaye, où stratégies marketing et publicitaires ne sont pas de mises. Faute...de temps semble-t-il.

Ceci dit, et si le danger se faisait sentir, il est fort à parier que les soeurs sortiraient de toute façon une "botte secrète". Les idées pour concevoir un nouveau fromage, par exemple, "ne manquent pas", affirme soeur Madeleine. En 1993, soit cent ans après la création du premier fromage de l'abbaye (fondée en 1892), la responsable de la fromagerie n'était - elle déjà parvenue à dynamiser l'activité en mettant au point une recette spéciale à la bière trappiste ?

"Loin de tout mais au centre de tout aussi", comme le résume l'économe, carte du département à l'appui, les soeurs trappistines se contentent donc, pour l'heure, de maintenir leur train de vie. Celui, qui est rythmé par "la prière et le travail". Celui qui rayonne encore et toujours, depuis 113 ans maintenant, grâce à un "savoir - faire" devenu faire - valoir.

Abbaye belval interieur

(Article écrit par Fabrice Bourgis - Voix du Nord du vendredi 15 avril 2005.)


Plus d'informations :

Abbaye de Belval
F-62130 Troisvaux
FRANCE
Tél: [33] (3) 21 04 10 10
Fax: [33] (3) 21 47 18 15; [33] (3) 21 04 10 19 (abbesse)
E-Mail:

Site Web: http://www.abbaye-belval.com/
Supérieure: Rév. Mère Janine Huyghe 1931, Abbesse 1990.

Gare destinataire: Saint-Pol-sur-Ternoise.
Ccp.: 1910-43A Lille.


Les fromages de l'Abbaye

Fromage Le TernoisFromage le Trappiste Bière

 Le Flamay D'artoisLe Trappiste

4.754 votes
« Dossier suivant
Video Carling
Dossier précédent »
La communauté des blogs de Touteslesbieres !
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - Consommez avec modération