Vous êtes ici >> Accueil/Les Dossiers/Reportages/Sauvons Terken !

Sauvons Terken !

12/05/2004 - Lu 7435 fois
Sauvons Terken ! La grande brasserie de Roubaix a été mise en liquidation judiciaire le 17 février 2004.

Cette Brasserie Roubaisienne a été créé en 1920 par trois Brasseries sous le nom de GBM (Grande Brasserie Moderne). Elle a changé de nom en 1989 pour devenir Terken.


 

Jusqu'en 2002, la brasserie était indépendante et produisait 600 000 hectolitres de bières par an. Elle est alors rachetée par Covinor.

Le statut de la Société était sous forme de coopérative, ce qui rendait difficile vis à vis des banques de lever des fonds pour des investissements pour rester concurrentiel sur ce marché.

Malheureusement la grande brasserie de Roubaix a été mise en liquidation judiciaire le 17 février 2004. Les salariés se sont alors mobiliser pour tenter de sauver leur industrie et ont proposé un plan de reprise.

Un challenge difficile, car ils rencontrent beaucoups d'obstacles sur leur chemin.


 

Photo

A Roubaix, dernier jour pour tenter de créer une société coopérative de production
Brasserie Terken : on tourne en rond !

«ON tourne en rond ! », lâche, amer, Laurent Baudoux, ex-secrétaire du comité d’entreprise Terken de Roubaix et membre du comité de pilotage de la future société coopérative de production en voie de constitution...
« Au moment où l’on veut encourager l’emploi, il est plus difficile de trouver des crédits pour en créer que pour licencier », renchérit-il.

Les obstacles s’accumulent ; à peine une piste de solution est-elle trouvée qu’une autre difficulté surgit.
Les communes de Roubaix, Tourcoing et Wattrelos voulaient « mettre au pot », les salariés de l’entreprise placée en liquidation judiciaire demandaient l’aval de Bercy sans obtenir de réponse ; c’est par la presse et une déclaration du député Christian Vanneste qu’il apprennent l’illégalité de cette aide.
Sollicitant le ministre de la Cohésion sociale et de l’Emploi, ils obtiennent une promesse verbale de la direction générale de l’emploi et de la formation professionnelle accordant 76 000 €, mais aucune confirmation officielle. Et quand ils sollicitent les banques, celles-ci s’enquièrent du versement des aides de l’Etat.
Sans parler du dispositif spécifique aux zones franches urbaines également sollicité et de la réponse de la direction des douanes pour un allègement des droits d’accise à acquitter sur les ventes d’alcool qu’ils attendent aussi.
« Le vin est taxé à 3,40 euros l’hectolitre alors que la bière l’est à 2,60 au degré d’alcool. De 1997 à 2001, la brasserie a acquitté 20 877 000 euros de droits à l’Etat, et ce dernier ne peut pas nous aider ? Pourtant la Région a augmenté de 450 000 à 585 000 euros son aide remboursable en trois ans pour les 25 emplois créés par la SCOP. Notre dossier est politique ! »
Jeudi à 10 h, il sera déposé chez le liquidateur...
Hubert LEDOUX
Ph. archives « La Voix »


Vous pouver contacter la Brasserie Terken à cette adresse :

3 Quai d'Anvers
59100 ROUBAIX
Tel : 03.20.76.15.00 - 0800.02.40.24
Fax : 03.20.76.15.35
e-mail : contact@brasserie-terken.com
 

Les produits :

Orland

Blonde 5.9%
Septante 5                                          Ambree 7.5%
Septante 5                                          Blanche 4.7%
Septante 5                                          Blonde 6.2%
Terken Brune 6.7%
Septante 5 Noel Ambree 7.0%
Breug Blonde 4.5%
Upstaal Blonde 3.0%
Garimperos Tequila 6.0%
La Hot de Noel Ambree 7.8%
Saint Bavon Blonde 6.5%
Saint Florian Blonde 6.5%

 

Opération de solidarité
Les salariés de Terken ont besoin de vous.
Aidez-les !

http://www.ville-wattrelos.fr/wattrelos.htm

 

5.003 votes
« Dossier suivant
Hommage à Ronny Coutteure - Bièrologue
Dossier précédent »
Qui somme nous ?
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - Consommez avec modération