Vous êtes ici >> Accueil/Les brèves/Bière libre : Le Baiser de la Princesse

Bière libre : Le Baiser de la Princesse

Ajouté le 03/05/2006 - Auteur : TLB
Il n'y a pas que la Vores Øl comme bière libre. Voici le Baiser de la Princesse.



Il s'agit d'une
bière ambrée dont la robe aux reflets rouges développe à la dégustation un corps rond et puissant où se mêlent les arômes de malts, légèrement caramélisés et un touche de sucre candi.

Pourquoi une bière libre ? Sa recette, ainsi que le procédé de fabrication sont disponible sur le site internet, et librement utilisable. La recette est d'ailleu disponible sous licence
« GNU Free Document License ».

Les concepteurs de la recette avouent avoir été inspiré par la bière libre proposée par les étudiants danois de Voresoel, les premiers à avoir lancé une bière open source.

Le Baiser de la Princesse est né au sein du KIS, le groupe de coordination des systèmes d'informations à l'Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL).

Toutes les informations concernant cette bière libre, la recette et procédé de fabrication sont disponibles sur le site : Le Baiser de la Princesse


5.001 vote

Les Commentaires

Après le premier brassin effectué l'an dernier et rapidement épuisé lors des nombreux apéros de fin d'année, nous avons rebrassé cette bière récemment, et les brassins 2 et 3 seront disponibles début juin à vivapoly, la fête de l'EPFL.
Pour toute info sur la brasserie: <a href="http://www.faiseursdebiere.com">Le site des Faiseurs de Bière.</a>
C'est un peu n'importe quoi, des recettes de biere on en trouve un peu partout, pourquoi faire une licence qui oblige à nous citer leur biere si on utilise vagement leur recette, ils n'ont pas inventé grand chose. A quand une licence pour une choucroute open source (si vous mettez aussi du choux des patates et de la saucisse de strasbourg, vous devez citer mon nom...)
Le fondement de l'open source, c'est l'amélioration participative.... visiblement M. Nonyme ne l'a pas compris. Le but c'est de faire évoluer la recette, pas simplement de l'utiliser, bien que l'on puisse s'en contenter. Et dans ta choucroute, eh bien moi je rajouterais quelques baies de genièvre.
Ajouter un commentaire

Votre nom :


Votre commentaire :
Captcha anti-spam *




« News suivante
Une bière facturée 990 euros dans un café romain
News précédente »
Sauvons la Brasserie Schutzenberger !
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - Consommez avec modération