Vous êtes ici >> Accueil/Les brèves
Résultats par page : 5 | 10 | 20 | 50
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | »

Les brèves

Diageo: partenariat stratégique avec Heineken en Russie.

Ajouté le 20/01/2005 - Auteur : TLB
Le brasseur néerlandais Heineken et le groupe de vins et spiritueux britannique Diageo ont annoncé jeudi un partenariat portant sur la production et la distribution de la marque de bière Guinness en Russie.

Ainsi, à compter du 1er juillet 2005, Heineken va devenir l'importateur et le distributeur officiel des marques Guiness et Kilkenny en Russie. Le groupe débutera d'ailleurs la production de Guinness sous licence à St Petersbourg avant cette date.

Pour Alison Forrestal, General Manager de Diageo en Russie, "le réseau de distribution existant de Heineken en Russie et son expertise en matière de ventes de bière vont permettre d'accéléret la croissance de la marque de Guinness sur le marché en pleine croissance de la bière internationale de marque."

Heineken veut se renforcer en Chine

Ajouté le 20/01/2005 - Auteur : TLB
Le brasseur Heineken NV poursuit actuellement des négociations en vue de son renforcement dans le capital de la société chinoise Kingway Brewery Holdings, apprend-on en Chine d'une source proche du dossier, tandis que le groupe néerlandais annonce à Amsterdam la conclusion d'un important accord pour la Russie.

"Nous ferons une annonce demain sur la vente d'une participation à un tiers", a dit la source à Hong Kong, en précisant que ce tiers était Heineken.

"Les discussions se poursuivent (...) Ils ont toujours voulu une plus forte participation", a-t-elle ajouté sans autre précision.

Heineken, qui est le quatrième brasseur mondial par le chiffre d'affaires, a acquis l'an dernier, par le biais d'une coentreprise, 21% de Kingway, qui est implantée dans la province de Guangdong, dans le sud de la Chine.

Ce pays est le premier marché mondial de la bière, avec une consommation annuelle de 20 à 22 litres par habitant, et l'amélioration des revenus y favorise une forte poussée de la consommation.

La consommation des Chinois reste toutefois très inférieure à celle de 100 litres en moyenne atteinte en Allemagne.

Interrogée à Amsterdam, Veronique Schyns, une porte-parole de Heineken s'est refusée à dire si un accord était imminent.

"Nous avons toujours dit que nous étions disposés à étudier toute possibilité d'augmentation de notre participation", a-t-elle seulement déclaré.

Par ailleurs, le géant néerlandais a annoncé dans un communiqué la conclusion avec le groupe britannique Diageo d'un accord de production et de distribution de la bière brune Guinness en Russie.

Heineken Brewery LLC deviendra l'importateur et distributeur autorisé des marques Guinness et Kilkenny en Russie à partir du 1er juillet, précise le communiqué.

Il ajoute que, par la suite, le groupe néerlandais entamera la production sous licence de Guiness Foreign Extra Stout à Saint-Pétersbourg d'ici au mois de juillet.

SABMiller : des ventes en hausse de 5% au T3

Ajouté le 20/01/2005 - Auteur : TLB
Profitant de la demande accrue en Europe de l’Est et en Afrique du Sud et parvenant à gagner des parts de marchés aux Etats-Unis, SABMiller, quatrième brasseur mondial, a vu ses ventes progresser de 5% au troisième trimestre de son exercice fiscal.

Au cours des trois mois qui se sont écoulés jusqu’au 31 décembre, les ventes de volume de bière ont grimpé de 4% en Afrique du Sud, de 10% dans les autres pays d’Afique et en Asie et de 6% en Europe, a déclaré SAB Miller. Aux Etats-Unis, les ventes de bière auprès des détaillants se sont contractées de 0,3%, contre une baisse de 3,2% pour le concurrent Anheuser- Busch.

Les ventes de Lite Miller, une bière hypocalorique, ont grimpé de 1,5% au cours des neuf premiers mois de l’année.

Sinon, SAB Miller compte poursuivre la croissance externe et envisage de lancer une offre sur le canadien Molson si la fusion de ce dernier avec Adolph Coors échoue.

Brad Pitt porte-parole d'Heineken

Ajouté le 20/01/2005 - Auteur : TLB
L'acteur américain Brad Pitt devient le nouveau porte-parole de la bière Heineken et fera sa rentrée publicitaire lors du Super Bowl.

Selon le journal New York Post, la star a tourné une publicité dirigée par le réalisateur David Fincher avec qui il avait fait le film Fight Club.

La publicité sera présentée pour la première fois lors de la diffusion du match du Super Bowl, l'un des événements télévisuels les plus regardés au monde.

Dans cette publicité, Pitt se procurera un carton d'Heineken avant d'être poursuivi par les paparazzis qui en ont uniquement pour la bière.

Le Super Bowl sera présenté le 6 février prochain en direct de Jacksonville en Floride.

La pompe à bière familiale de Philips en rupture de stock

Ajouté le 20/01/2005 - Auteur : TLB
La pompe à bière familiale produite par Philips en partenariat avec Interbrew est victime de son succès.

"La demande a dépassé l'offre", souligne Lian Verhoeven, porte-parole de Interbew, pour expliquer la rupture de stock dont sont victimes les magasins.

Ainsi, durant seulement trois jours, la chaîne Carrefour avait déjà écoulé pas moins de 1.200 machines. Quant à la production des fûts, d'une contenance de 6 litres et vendus 14,99 euros, elle va être augmentée dans les semaines qui viennent, assure-t-on encore chez Interbrew.

Les Allemands ont bu plus d'eau minérale que de bière en 2004

Ajouté le 10/01/2005 - Auteur : TLB
Pour la deuxième année consécutive, les Allemands ont consommé l'an passé davantage d'eau minérale que de bière, selon des données fournies lundi par des fédérations des deux secteurs.
La consommation annuelle d'eau minérale a atteint 123 litres par personne en 2004, selon la Fédération du secteur VDM. Cela représente une baisse de 5 litres comparé à 2003, expliquée surtout par des raisons climatiques. Sur le long terme, la tendance est à la hausse.
La consommation de bière, qui elle est en baisse tendancielle depuis plusieurs années, devrait "avoir plus ou moins atteint le niveau de 2003", soit 117,7 litres, a indiqué Peter Hahn, responsable de la Fédération des brasseurs DBB. Les chiffres pour 2004 sont attendus fin janvier, mais en cumulé jusque fin novembre, la consommation accusait un léger repli de 0,6%.

La boisson préférée des Allemands, et ce depuis près de vingt-cinq ans, reste malgré tout le café. Les données pour 2004 ne sont pas encore connues, mais en 2003, ils en avaient bu en moyenne 153,5 litres par an et par personne.

Boire modérément de la bière et du vin protègerait du syndrome métabolique

Ajouté le 06/01/2005 - Auteur : TLB
PARIS, 24 décembre (APM Santé) - Il existe moins de personnes développant un syndrome métabolique chez les buveurs modérés de bière et de vin que chez les non-buveurs, selon une étude américaine parue dans la revue "Diabetes Care", le syndrome métabolique étant reconnu comme un ensemble d'anomalies métaboliques concernant le sucre, les graisses et la tension artérielle associées à une obésité abdominale, véritable prélude aux maladies cardiovasculaires.

Cet effet protecteur de certains alcools en quantité modérée était déjà connu dans la réduction du risque cardi-vasculaire et du risque de développer un diabète de type 2, rappellent les auteurs.

Le syndrome métabolique est plus précisément un syndrome associant un faible taux de bon cholestérol (cholestérol HDL), un fort taux de triglycérides, une hyperglycémie, une obésité abdominale et une pression artérielle importante liée en partie à une résistance à l'insuline.

Les personnes atteintes d'un syndrome métabolique ont un risque élevé de développer un diabète de type 2, ainsi que des maladies cardiovasculaires.

Le Dr Matthew S. Freiberg du Boston Medical Center et ses collègues ont souhaité étudier le lien entre la consommation d'alcool et le nombre de nouveaux cas de syndrome métabolique apparaissant chaque année dans un groupe de 8000 personnes suivi pendant 6 ans (prévalence).

Près de 60% des participants consomment au moins une boisson alcoolisée par mois, la proportion chez les hommes (66%) étant plus forte que chez les femmes (50%).

Le groupe de personnes consommant plus de 20 boissons alcoolisées par mois présente un risque de syndrome métabolique inférieur à celle relative aux plus faibles consommateurs (entre 1 et 19 boissons par mois) qui ont eux-mêmes un risque inférieur à celle des non-buveurs d'alcool.

La consommation d'alcool n'est pas associée à une modification de tous les paramètres du syndrome métabolique. Elle n'a un effet bénéfique que sur le taux de bon cholestérol (HDL), le taux de triglycérides, le tour de taille et le taux d'insuline.

Cet effet est identique chez les hommes et les femmes mais les auteurs remarquent une différence selon l'origine ethnique. Le lien entre la consommation d'alcool (20 boissons ou plus par mois) apparaît plus significativement marquée chez les Caucasiens, comparés aux Afro-américains ou aux Latino-américains.

Cela pourrait être dû au fait que les Afro-américains ont une sensibilité à l'insuline plus faible et des taux d'insuline à jeun plus élevés que les Caucasiens, suggèrent les auteurs.

Les alcools ne sont pas non plus tous égaux ! Face au risque de syndrome métabolique, la bière et le vin semblent bien meilleurs que les liqueurs.

Heineken et TBI créent le numéro un israélien de la bière

Ajouté le 06/01/2005 - Auteur : TLB
AMSTERDAM - Le brasseur néerlandais Heineken s'associe au numéro un israélien Tempo Beer Industries pour établir une nouvelle société qui contrôlera plus de 50% du marché local de la bière.

Tempo Beer Industries (TBI), dont les principales marques sont Maccabi et Goldstar, transférera dans le nouveau groupe toutes ses activités dans la bière mais aussi dans les boissons gazeuses, les jus de fruits et l'eau. Il détiendra plus de 60% du capital de l'entité qui, par ailleurs, brassera localement de la bière Heineken pour le marché israélien.

Heineken, qui était déjà actionnaire à hauteur de 17,8% de TBI, effectuera un versement en cash de 14,5 millions de dollars (11 millions d'euros) pour détenir 40% du nouveau groupe.

TBI contrôle la moitié du marché israélien de la bière, qui représente un million d'hectolitres par an. Il est importateur et distributeur de la marque Heineken, qui s'est constitué une part de marché de 9% depuis son arrivée dans le pays au début des années 1990.

"La production locale de Heineken accélérera la croissance de la marque", souligne dans un communiqué le groupe néerlandais, quatrième brasseur mondial par le chiffre d'affaires.

TBI a vendu en 2003 500.000 hectolitres de bière et 1,8 million d'hectolitres de soft drinks, jus de fruits et eaux minérales. Les Israéliens consomment en moyenne 16 litres de bière par personne et par an.

Augmentation du prix de bières au Cameroun

Ajouté le 06/01/2005 - Auteur : TLB
Depuis le début de l'année, les industries brassicoles ont augmenté le prix des boissons alcoolisées.

Hier en mi-journée, pendant la pause de midi, l'augmentation du prix de la bière constituait le point focal des discussions dans certaines " gargotes " de la capitale. La facture était toujours accueillie par des exclamations qui traduisaient la surprise des clients, dans les points de vente installés autour des ministères. C'est la conséquence d'une lettre des Brasseries du Cameroun, adressée aux clients à la fin de l'année 2004.

Le message destiné à la clientèle est sans équivoque. Il est écrit : " Nous vous informons qu'en application de la nouvelle loi des finances qui relève considérablement la base imposable du droit d'accise, et malgré l'effort consenti par la société pour atténuer l'impact de cette taxation additionnelle, nous sommes cependant dans l'obligation de réajuster à la hausse, nos tarifs de ventes de boissons alcoolisées à compter du 1er janvier 2005 ". Les prix des boissons gazeuses restent donc inchangés.

Pour les clients, l'addition est salée. Une situation aggravée par l'état du porte-monnaie, qui a été très sollicité pendant les fêtes de fin d'année. Même si les prix entre les différents points de vente au détail ne sont pas toujours identiques, les tarifs ont été clairement fixés par les Brasseries du Cameroun. On relève ainsi qu'un casier de 12 bouteilles de 65 centilitres de Mützig qui coûtait 4620 F CFA, est vendu depuis le 1er janvier au prix de 4920 F CFA. Pour les autres bières produites par cette entreprise, l'augmentation du prix du casier oscille autour de 300 F CFA. Conséquence : la bouteille de bière au détail coûte également plus chère.

Les Brasseries du Cameroun en ce début d'année n'ont pas le monopole en la matière. La tendance est générale. Selon une lettre à l'intention de la clientèle, rédigée par le directeur des ventes de la société Guinness Cameroon, les prix des bières produites par l'entreprise ont été réajustés, à cause de la loi des finances 2005. La Taxe sur la valeur ajoutée (TVA) et la taxe sur le droit d'accise ayant été augmentées. D'après l'administrateur de l'entreprise à Yaoundé, le prix au détail du casier de 24 bouteilles, petit modèle, est passé de 8212 F CFA à 8812 F CFA, depuis le 3 janvier 2005. Le prix du casier de la grande bouteille est passé quant à lui de 7275 F CFA à 7875 F CFA. Dans les deux cas, il y a une augmentation de 600 F CFA par casier. Pour le moment, difficile de dire si ces augmentations auront un impact sur les habitudes des consommateurs de bière.
1 commentaire - Voir | Rédiger

Etats-Unis – Une bière anti-cholestérol

Ajouté le 06/01/2005 - Auteur : TLB
Pour la première fois, une bière anti-cholestérol « Aventure Functional Beer™ » riche en fibres béta-glucan*, développée en Suède par l’Université de Lund à partir d’avoine (et non pas de houblon), vient d’être lancée sur le marché américain par la société Beverage Marketing USA.

Richard Davis, président de cette entreprise d’importation de boissons, estime que cette bière, grâce à ses antioxydants naturels ainsi qu’à ses composants anti-cholestérol, pourrait devenir à terme, une des boissons « alicament » phare, en terme de lutte contre les maladies cardio-vasculaires.

Des études cliniques sur les effets de cette bière sur le taux de cholestérol sont actuellement en cours de réalisation.

Aux Etats-Unis, où la législation en matière d’étiquetage est plus libérale qu’en Europe, l’administration (FDA) a autorisé depuis quelques années, les fabricants commercialisant des produits riches en fibre d’avoines béta-glucan, à mentionner sur les emballages leur bénéfices en matière de santé cardiaque.

Soulignons que 22% de la population souffrirait d’un excès de cholestérol (> 2.2g/l dans le sang) ; 5 millions de foyers français sont concernés, aussi bien les hommes que les femmes (source Omnibus, février 2003). Compte tenu du vieillissement de la population, du surpoids et du manque d’exercices physiques, ce problème de santé publique devrait être appelé à se développer dans les années à venir.

Compte tenu de cette situation, le Reuters Business Insight, prévoit que les produits anti-cholestérol pourraient devenir d’ici la fin de la décennie, les alicaments les plus populaires, reléguant ainsi les régimes « low carb » -sans hydrate de carbone- et les oméga 3 au deuxième plan.

Cette nouvelle génération de produits santé devraient donc être à l’origine de nombreuses innovations produits dans les années à venir. Après le beurre et le yaourts voici donc la bière.

* « béta-glucan », fibre stabilisant les taux de sucre et de cholestérol.
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | »
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - Consommez avec modération