Vous êtes ici >> Accueil/Les brèves
Résultats par page : 5 | 10 | 20 | 50
Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | »

Les brèves

La publicité pour la bière pourrait être autorisée sur le net

Ajouté le 25/03/2008 - Auteur : TLB
L'affaire Heineken avait fait grand bruit, le brasseur Hollandais avait été condamné le 13 février dernier par la cour d’appel de Paris. Le site Heineken.fr avait été jugé suite à une campagne de publicité présente dessus. Le motif invoqué était " violation de la législation sur la publicité pour l’alcool (1991)".

Rappelons que cette loi, datant de 1991, n'autorise explicitement la publicité pour l'alcool que sur des médias précis tels que la presse écrite, la télévision ou encore la radio. Internet n'étant pas nommé explicitement (bien qu'apparentable à la presse écrite), plusieurs sénateurs ont déposé une proposition de loi visant à autoriser la publicité en faveur des boissons alcoolisées sur la Toile. Le message sanitaire « l’abus d’alcool est dangereux pour la santé » devrait toutefois être maintenu.

Le Groupe de Sénateurs estime que « L’interdiction de toute forme de publicité pour les boissons alcoolisées sur Internet reviendrait à imposer la fermeture de tous les sites qui évoquent un cépage, une appellation, voire un territoire. » De plus, « elle pénalise également les producteurs français par rapport aux producteurs étrangers non soumis à ce type de contraintes», selon le site d’information PC INpact. Les sénateurs réclament alors l’autorisation des « représentations » de boissons alcoolisées effectuées par les « producteurs, éleveurs, importateurs… » sans oublier toutefois de mentionner le message sanitaire devenu célèbre : « l’abus d’alcool est dangereux pour la santé ».

Source : France Soir

L'internaute polonais bois une bière en consultant des sites porno

Ajouté le 17/03/2008 - Auteur : TLB
C'est en tout cas ce que pense l'ancien Premier Ministre Polonais Jaroslaw Kaczynski : "Je ne suis pas enthousiaste de ce qu'un jeune soit assis devant un ordinateur, regarde des films, de la pornographie, sirote de la bière et vote quand bon lui semble", a-t'il déclaré dans un entretien publié sur le site internet de son parti Droit et Justice (PiS, www.pis.org.pl).

Cette déclaration fait suite à un projet de loi qui permettrait aux Polonais de voter par Internet, car le pays connait un fort taux d'abstention. L'ex-Premier ministre conservateur polonais Jaroslaw Kaczynski a estimé pour sa part que l'internaute type boit de la bière en regardant des sites pornos sur son ordinateur et ne devrait donc pas être autorisé à voter en ligne. Il voit dans cette proposition un moyen pour ses opposants de manipuler l'électorat : "C'est le groupe le plus facile à manipuler, pour leur suggérer pour qui voter".

Jaroslaw Kaczynski est un célibataire de 58 ans, qui vit avec sa maman. Il n'est autre que le frère  jumeau du président de la République Lech Kaczynski, qui avait déjà fait parler de lui en confiant qu'il n'avait pas de compte en banque,  car il craignait que des personnes mal intentionnées n'y versent de l'argent pour l'accuser ensuite de corruption...

Le parti politique auquel appartiennent les deux jumeaux Kaczynski a perdu les élections législatives anticipées d'octobre 2007, les jeunes et des électeurs urbains les ayant rejetés massivement. Il faut dire que durant la campagne électorale, le camp adverse a très largement utilisé internet.


Source : AFP

La bière Ch'ti cartonne au Salon de l'Agriculture

Ajouté le 03/03/2008 - Auteur : TLB
La Brasserie Castelain a eu le nez fin en participant financièrement au dernier film de Dany Boon, Bienvenue chez les Cht'is. La bière Ch'ti est omniprésente dans le film. La Brasserie Castelain, présente au Salon de l'Agriculture à Paris, rencontre un franc succès : tout le monde veut goûter la bière que Dany Boon et Kad Merad boivent dans le film.

La brasserie avait prévu 80 fûts pour la toute la durée du Salon, mais elle avait vu trop juste et a été obligée de se réapprovisionner dans la nuit de jeudi à vendredi en réalisant un aller-retour dans le Nord pour ramener à Paris des fûts supplémentaires.

Depuis la sortie du film, la Brasserie Castelain a augmenté ses ventes de façon importante, et certaines enseignes se retrouvent même en rupture de stocks. L'engouement est tel que des cafetiers et restaurateurs ch'tis installés dans le sud appellent la brasserie pour commander des fûts, en espérant bénéficier aussi de l'effet de mode créé par le succès du film.

Non contente de bénéficier de ce coup de pouce, la brasserie a également obtenu deux médailles lors du salon.


Actualités relatives

Harry Potter et le secret de l'abbaye de Westvleteren

Ajouté le 29/02/2008 - Auteur : TLB
Cela pourrait faire un nouvel épisode de la saga, Harry Potter au pays des moines Trappistes. Daniel Radcliffe, l'acteur qui interprète le sorcier au cinéma est semble-t-il un amateur de bière. Un moine aurait confié au Daily Star que "Daniel apprécie le bon vin et la bière, il est fasciné par la Westvleteren".

"Il voulait qu'elle soit la première boisson alcoolisée qu'il boive légalement", a-t-il ajouté, faisant allusion à l'âge légal de consommation d'alcool. Daniel Radcliffe  a prévu un pélerinage en Belgique, à l'abbaye de Saint-Sixte, en Flandre occidentale, pour s'y approvisionner en Westvleteren, une bière trappiste brassée par les moines. Le jeune acteur britannique aurait passé une commande de deux casiers de chaque sorte : Westvleteren Blonde, Westvleteren 8 et Westvleteren 12, soit 6 caisses au total.

Ceci nous semble invraisemblable, car la Westvleteren est une bière rare et victime de son succès. La bière trappiste est produite en quantité limitée, et ne peut être achetée qu'au magasin de l'abbaye de Saint-Sixte. Mais on ne peut se déplacer à l'abbaye que si on a réussi à décrocher un rendez-vous par téléphone. Il faut savoir que les ventes ne sont pas régulières, et ont lieu par campagne. Il n'est possible d'acheter, pour un rendez-vous, qu'un seul type de Westvleteren (une semaine ça sera une vente de 12, une autre de 8, etc...). Par ailleurs, de plus en plus restrictif, il n'est possible de réserver et acheter qu'une seule fois par mois le divin breuvage.



Source : 7 sur 7
1 commentaire - Voir | Rédiger

La consommation de bière en France est en baisse

Ajouté le 29/02/2008 - Auteur : TLB
La consommation de bière est en baisse dans notre pays, elle est passée de 20,26 millions d'hectolitres en 2006 à 19,56 millions en 2007, soit une baisse de -3,5%. En moyenne, le Français consomme 30 litres de bière par an. Cette baisse touche principalement les brasseries industrielles, en effet, les brasseries artisanales tirent leur épingle du jeu. Les bières de qualité, ou de spécialité, comme les bières d'abbayes, ambrées ou blanches, et les bières haut de gamme voient leurs ventes progresser respectivement de 3.7% et 1.4%.

Ces bières de spécialités représentent désormais 20% à 32% du volume total des ventes. "Depuis deux décennies, on assiste à un changement du mode de consommation", précise Gérard Laloi, président des Brasseurs de France, organisme fédérateur de la profession brassicole française.

Les Français consomment moins, mais consomment mieux. Les pils chutent de -7%, les bières sans alcool de -9%, et les panachés de -13%. Les industriels pensaient pouvoir compenser cette chute grâce à l'effet Coupe du monde de rugby, mais ça n'a pas été le cas.

Les professionnels estiment que cette chute va encore s'accentuer avec l'entrée en vigueur de l'interdiction de fumer dans les lieux publics. En janvier, la baisse de consommation est estimée entre 4% et 5%. En Angleterre, suite à cette loi, la consommation de bière avait diminué de 9.7% au mois de novembre.

Toutefois, la baisse de consommation de bière est perceptible dans toute l'Europe, et même en Allemagne qui a vu diminuer la consommation de bière de 2,7% sur un an.

En France, depuis 25 ans la consommation de bière a reculé de 25%.

Source : Le Figaro

Leffe Ruby - une leffe fruitée

Ajouté le 29/02/2008 - Auteur : TLB
Inbev a lancé une nouvelle bière dans sa gamme de bières d’abbaye Leffe. Il s'agit de la Leffe Ruby, une bière fruitée aux saveurs de fruits rouges. Titrée à 5% d’alcool, cette nouvelle bière de la famille Leffe propose une robe d’un profond rouge rubis. Leffe Ruby propose des saveurs de fruits rouges, légèrement épicées et boisées, avec des notes de framboise en fin de bouche.

Inbev annonce la Leffe Ruby comme une bière de dégustation, pour l'apéritif. Elle s’accorderait avec des amuse-bouches sucrés-salés élaborés à partir de chèvre frais & fruits rouges ou de jambon cru & melon. La nouvelle Leffe s'accorderait également avec des mets épicés asiatiques ou indiens.

La Leffe Ruby est disponible à la pression dans une sélection de cafés, bars et restaurants ainsi qu’en magasins, en format pack de 6x25cl et bouteilles de 75cl.

Prix de lancement conseillé :
  • 4,32 € pour le pack 6x25cl en Grande Distribution.
  • 2,50 € pour la bouteille 75cl en Grande Distribution.
  • 3,50 € en pression 25cl dans une sélection de cafés, hôtels & restaurants.

63 commentaires - Voir | Rédiger

Les brasseries à l'heure de l'écologie

Ajouté le 29/02/2008 - Auteur : TLB
La fabrication de la bière est très consommatrice d'eau, de céréales et d'énergie. Au niveau de l'écologie, le problème se situe à tous les niveaux. On commence par la matière première de base, les céréales. L'orge est issue de l’agriculture classique, dans laquelle l'usage des engrais et pesticides est courant. L'orge est livrée aux malteries, consommatrices d'eau.

Au niveau des brasseries, ça ne s'arrange pas puisque la bière est essentiellement composée d'eau. Cette eau est utilisée non seulement pour brasser la bière, mais aussi pour nettoyer les cuves. On considère que pour faire un litre de bière, il faut consommer entre 5 et 7 litres d'eau. L’industrie brassicole a toutefois mis en oeuvre une chasse au gaspi, en optimisant le processus de fabrication. La consommation d'eau a été divisée par deux en dix ans : retraitement de l'eau pour les grosses brasseries industrielles.

Les brasseries Kronenbourg ont par exemple intégré une station d’épuration à leur site de production. Celle-ci a permis d'une part d'économiser de l'eau, mais également produit du méthane, récupéré pour les besoins énergétiques de l'entreprise et en couvre près de 7 %.

A la fin du processus, la drêche (résidu de l'orge) est filtré, puis séché. Ces déchets organiques sont rachetés par les agriculteurs qui s'en servent pour nourrir leur bétail.

Source : Libération

Biere - Palmarès du Concours Général Agricole 2008

Ajouté le 28/02/2008 - Auteur : TLB
Le concours Général Agricole a lieu lors du Salon de l'Agriculture de Paris, et parmi les catégories de prix décernés on trouve les brasseries, c'est cette partie qui va nous intéresser. Le Concours Général Agricole 2008 classe les bières par catégories : Les Blanches, les Blondes de haute fermentation, les Blondes de basse fermentation, les bières ambrées, les bières brunes et les bières aromatisées.

Le CGA met en compétition les meilleurs produits des provinces françaises, les récompenses consistent en médailles d'or, d'argent et de bronze. Les produits médaillés comportent un emblême, la feuille de chêne, avec la mention du Concours Général Agricole, l'année de la distinction, la nature de la récompense (or, argent, bronze), et la mention "Ministère de l'Agriculture et de la Pêche".

Voici le résultat pour 2008 :

Blanches
Or
    Marseillaise (Brasserie Rouget de Lisle - 39)
Argent
    Sainte Colombe Bière de Froment (Brasserie Sainte-Colombe – 35)
    Mutine blanche (Brasserie des Abers – 29)
    Page 24 blanche (Brasserie St Germain – 62)
Bronze
    Blanche des plateaux (Brasserie Rouget de Lisle - 39)
    Colomba (Brasserie Pietra – 20)

Blondes haute fermentation
Or
    Bière Lepers (Brasserie d’Annoeullin – 59)
    Abbatiale de St Amand Blonde (Brasserie des Sources – 59)
    Vivat Triple (Brasserie historique de l’Abbaye du Cateau – 59)
    Page 24 blonde 5.9° (Brasserie St Germain – 62)
Argent
    L’Angelus  (Brasserie d’Annoeullin – 59)
    La Géante (Brasserie Grain d’Orge – 59)
Bronze
    Jenlain Blonde (Brasserie Duyck – 59)
    La Divine saint Landelin (Les Brasseurs de Gayant – 59)
    Rivière d’Ain (La Maison de Brasseur – 01)
    Page 24 blonde 6,9° réserve Hildegarde (Brasserie St Germain – 62)

Blondes basse fermentation
Or
    Néant
Argent
    Ch’ti blonde (Brasserie Castelain – 62)
    Maltesse (Brasserie Castelain – 62)
Bronze
    Néant

Ambrées
Or
    Gwiniz Du – Armen ambrée (Brasserie de Bretagne – 29)
    Ardwen ambrée (Ardennaise de Brasserie – 08)
Argent
    La Choulette ambrée (brasserie La Choulette – 59)
    Bresse (La Maison de Brasseur – 01)
Bronze
    Choue rousse (Brasserie de Vauclair – 52)
    Abbatiale de St Amand Ambrée (Brasserie des Sources – 59)
    Bell’ de Loing (CAT  Les Rateliers – 45)
    Ninkasi ambrée ( Ninkasi Fabriques – 69)

Brunes
Or
    XII (Brasserie Lancelot – 56)
Argent
    Sainte Colombe bière grand cru (Brasserie Sainte colombe – 35)
Bronze
    La Braise du Bouffay (Brasserie Bouffay – 44
    Saint-Rieul Brune (Ferme Brasserie Saint-Rieul – 60)
    La Gâtine (Gâtinorge – 77)

Bières aromatisées
Or
    Bière du Vexin {miel] (Ferme Brasserie du Vexin – 95)
Argent
    Burgonde [cassis} (Brasserie Rouget de Lisle - 39)
Bronze
    Bonnets rouges [sureau]  (Brasserie Lancelot – 56)

Au total ce sont 34 médailles qui ont été distribuées par les jurés du CGA 2008.

La brasserie Castelain partenaire de Bienvenue chez les chtis

Ajouté le 27/02/2008 - Auteur : TLB
On peut dire que Dany Boon a trouvé un partenaire de choix et bien local pour son nouveau film "Bienvenue chez les Ch'tis", qui sort aujourd'hui en national. La bière Ch'ti, de la brasserie Castelain, est omniprésente dans le film, et pour cause, quel meilleur choix que la Ch'ti pour un film sur les Cht'is ?

La Brasserie Castelain, avec La CH’TI Bière de Garde s’est associée spontanément au film de Dany Boon. La brasserie met en avant le fait que le film "soutient admirablement notre région. Ce film montre combien les gens du Nord peuvent être accueillants tout comme la gamme des bières CH’TI, que l’on aime à décrire comme naturelles et conviviales".



Bienvenue chez les Ch’tis est sorti en avant première dans le Nord/Pas-de-Calais le mercredi 20 février, une semaine avant la sortie nationale. Le film de Dany Boon est déjà un succès sans précédent, le succès est d'ores et déjà phénoménal et devrait atteindre les 500.000 entrées sur une semaine d’exploitation !

454.240 spectateurs on vu le film en à peine cinq jours dans la région Nord-Pas-de-Calais et la Somme. La région NPDC compte 4 millions d’habitants, et le film connait le meilleur score de tous les temps dans la région. Bienvenue chez les ch’tis a explosé le box office, les blockbusters comme Harry Potter ou Astérix “n’ont” enregistrés “qu’”entre 120.000 et 220.000 entrées leur première semaine d’exploitation sur la région.

Le petit cinéma de Bailleul, une ville des Flandres de 17.000 habitants (proche d'Armentières), le «Flandria», une petite salle de 145 places, affiche complet quasiment toute la semaine. Des bus sont affrétés d’Armentières (ville natale de Dany Boon) pour aller voir le film, la ville n’ayant pas son propre cinéma. L’exploitant de la salle explique que 8 séances étaient prévues, et que 14 ont dû être projetées. Le cinéma fait salle comble, le téléphone est en surchauffe.

Bienvenue chez les cht’is raconte l’histoire de Philippe Abrams, interprété par Kad Mérad, qui travaille depuis 11 ans à la Poste de Salon-de-Provence, dont il est le directeur. Il demande une mutation pour être affecté sur la Côte d’Azur.

A trop vouloir rester dans sa région, il commet l’irréparable en magouillant pour son affectation. La sanction tombe, et il est muté dans le Nord pour deux ans. Pour les gens du sud, le Nord commence à Lyon… Mais là, il est muté encore plus au nord, à Bergues, pas loin de Dunkerque. Pour les gens du Sud, le Nord c’est l’enfer : une région froide peuplée d’habitants mal dégrossis qui parlent un langage incompréhensible, le “cheutimi”. Il décide d’épargner ce calvaire à sa femme et d’aller s’y installer seul, et de revenir en week-end tous les quinze jours. Il prend donc sa voiture habillé d’un blouson polaire, roule à 50 Km/heure sur l’autoroute et passe “Le plat pays” de Jacques Brel sur son autoradio…

La “frontière” du Pas-de-Calais franchie, une pluie torrentielle s’abat sur son véhicule. Il arrive enfin à Bergues, où il renverse une personne en Kway, qui n’est autre que Dany Boon (Antoine) dans le rôle du facteur, qui l’identifie immédiatement. Le film démarre réellement après ce florilège de clichés, et il découvre la réalité du nord, des gens charmants, une ville accueillante et une région pleine d’attraits. Il apprend à apprécier la chicorée dans le café, les tartines de maroilles au petit-déjeuner, les frites-fricadelle et le picon-bière, l’ambiance des matches de foot dans les tribunes du stade de Lens, le beffroi du village, les courses de char-à-voile sur les plages de la Mer du Nord.

Il finit par tomber amoureux de la région et de ses habitants, chose qu’il n’ose pas avouer à son épouse lors de ses week-ends dans le Sud. Il lui laisse croire qu’il y vit un calvaire, mais celle-ci décide de venir le rejoindre, pour le soutenir dans son épreuve…

Bienvenue chez les ch’tis est la seconde réalisation de Dany Boon, après La maison du bonheur, avec Michèle Laroque et Daniel Prévost, tiré d’une pièce de théâtre. Le film avait reçu un bon accueil du public, mais Bienvenue chez les Ch’tis est en passe de le faire entrer au Panthéon des réalisateurs et comiques. En dehors de l’aspect comique du film, Dany Boon s’est attaché à casser la fausse image du Nord ancrée dans l’esprit des gens. La maison du Bonheur avait été pour lui un test afin de voir si il était capable de réaliser un film, pour ne pas proposer quelque chose de baclé ou raté sur un sujet qui lui tient réellement à coeur.

Le film est un carton dans la région Nord/Pas-de-Calais, il ne lui reste plus qu’à conquérir le reste de la France.


BIENVENUE CHEZ LES CH'TIS
envoyé par CRS1

1 commentaire - Voir | Rédiger

Alcool et Internet ne font pas bon ménage

Ajouté le 18/02/2008 - Auteur : TLB
La cours d'appel de Paris semble vouloir relancer la prohibition en France, en effet Heineken vient d'être condamné en appel pour publicité pour l'alcool sur son propre site internet.

Rappel des fait : L'Anpaa avait demandé "en raison du trouble manifestement illicite qui en résulte le retrait des publicités litigieuses et en particulier des visuels 1 et 2, des jeux et animations sonores et divers éléments qu’elle incrimine ; elle réclame la somme de 6000 € au titre de l’article 700 du Nouveau Code de Procédure Civile".

Heineken s'était défendu en invoquant le fait que la publicité sur son site est en accord avec "les prévisions de l’article L.3323-2 du Code de la Santé publique qui autorise les fabricants à diffuser des messages, circulaires commerciales sans en préciser le support". Le brasseur citait également un rapport du Conseil d'Etat de 1998 qui autorise des supports en ligne tels que le minitel et le téléphone.

Le Tribubal de Grande Instance avait estimé "que l’interprétation littérale [du texte] s’impose", et que donc si Internet n'est pas cité comme support autorisé, c'est qu'il est interdit, a condamné Heineken à retirer de son site "tout message publicitaire dans un délai de trois semaines suivant la signification de l’ordonnance sous astreinte de 3000 € par jour de retard" et "à payer à l’Anpaa la somme de 2500 € au titre de l’article 700 du Nouveau Code de Procédure Civile et les dépens".

Cette décision a été confirmé par la Cours d'appel de Paris : la publicité pour l'alcool est interdite sur Internet. Ce support ne figure pas dans la liste limitative des supports autorisés pour la publicité en faveur de l'alcool contenue dans la loi Evin du 10 janvier 1991. Heineken dispose d'un délai de trois semaines pour retirer les publicités incriminées sur son site.

Cette affaire pourrait faire jurisprudence et rendre toute publicité pour l'alcool illicite sur Internet. L'affaire n'est toutefois pas encore terminée puisque qu'Heineken vient d'indiquer dans un communiqué qu'il "étudie l'opportunité de se pourvoir en cassation" contre le jugement de la Cour d'appel de Paris.

Le brasseur précise que cette décision est "fortement préjudiciable et totalement inadaptée à la réalité de la communication et des échanges économiques d'aujourd'hui". Selon le brasseur,  "Il ne s'agit pas de remettre en cause les principes fondateurs de la loi Evin, mais cette décision de justice met en évidence la nécessité d'actualiser la liste des supports média autorisés, en intégrant internet, media interactif et individualisé".

La question va alors se poser sur l'avenir de sites comme le notre, seront-ils encore autorisés dans l'avenir...

 

Source : Echos du Net

Aller à la page « | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | 22 | 23 | 24 | 25 | 26 | 27 | 28 | 29 | 30 | 31 | 32 | 33 | 34 | 35 | 36 | 37 | 38 | 39 | 40 | 41 | »
L'abus d'alcool est dangereux pour la santé - Consommez avec modération